Mathématiques sans Frontières

 

Assemblées internationales

Chaque année a lieu une Assemblée Internationale pour faire le point de la compétition dans ses composantes et implications internationales, coordonner le calendrier, élaborer un bilan pédagogique, échanger sur les mathématiques, l’enseignement, les élèves,…, entretenir et créer des liens professionnels et amicaux.

2016 - Bergame  (Italie)

L’assemblée internationale s’est déroulée à Bergame (Italie) du vendredi 13 mai en fin d’après-midi au dimanche 15 mai au soir.
Elle a rassemblé plus d’une cinquantaine de participants venus d’Allemagne, de Belgique, de France, d’Italie, du Liban, de Roumanie et de Suisse.

 

L’assemblée internationale de mathématique sans frontières 2016 a débuté avec des conférences, notamment sur des thèmes de recherche en mathématiques, et sur la comparaison de leur enseignement en Angleterre, France et en Italie.

Travaux de l’assemblée internationale.

Nous avons commencé par un temps de réflexion en petits groupes pour analyser quelques exercices extraits des compétitions MsF et MsF junior de cette année. Ce travail s’appuyait sur les résultats statistiques internationaux que nous avions pu recueillir en amont et sur un questionnement préparé par l’équipe italienne. Ce moment d’échanges sur nos expériences et de confrontations sur les différentes approches de l’enseignement des mathématiques dans nos pays respectifs a été très apprécié par tous les participants

La réunion plénière qui a suivi a été animée par Brigitte Wenner, Présidente de l’association Mathématiques sans Frontières et Anna Maria Gilberti Présidente de Matematica senza Frontiere.

Brigitte Wenner a ouvert la séance en remerciant les équipes de conceptions pour le travail effectué et les équipes de tous les secteurs et pays qui par leur investissement et leur participation aux compétitions contribuent à l’essor de Mathématiques sans Frontières.

 La mise en commun des travaux en groupes a suscité des échanges riches et fructueux autour de l’enseignement des mathématiques, de la résolution de problème et de leur évaluation dans le cadre d’une compétition.

 

2015 Mulhouse - 23 mai 2015

L'assemblée réunira les représentants des équipes d’Allemagne, du Brésil, de l’Italie, du Liban, de la Roumanie, de la Suisse, et des académies d'Aix-Marseille et de Strasbourg.


L’assemblée internationale de mathématique sans frontières 2015 débutera par deux conférences :

Conférences du samedi 23 mai 2015

de 9h à 12 h à la Faculté des Sciences et Techniques
Université de Haute Alsace
18 rue des Frères Lumière – Mulhouse


--------------------------

 

Jean-Henri Lambert (né en 1728 à Mulhouse)
mathématicien et philosophe

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/9b/JHLambert.jpg


Conférence de Nicolas CHEVALLIER, Directeur du Laboratoire de Mathématiques,
Informatique et Applications


Après avoir évoqué la vie et l'œuvre de Jean-Henri Lambert, nous nous concentrerons sur deux de ses contributions majeures. La première est sa démonstration de l'irrationalité du nombre pi. La seconde est son apport à la cartographie. On replacera sa contribution à la cartographie dans le contexte historique, et ce sera l'occasion d'aborder des problèmes géométriques liés à la sphère.
 


La vie cachée des exercices de Mathématiques sans Frontières


Conférence d’Etienne MEYER et Jacques MERTZEISEN, membres honoraires de
l’équipe de conception de Mathématiques sans Frontières
 

Présentation, à partir de quelques exercices parus dans les épreuves passées, de la variété des réflexions, des recherches et des découvertes qu'ils ont suscitées dans l'équipe de conception, des extensions possibles pour l'enseignement, des études mathématiques parfois assez poussées auxquelles ils ont conduit … de vrais moments de plaisir ...
 

 

 

2014 Haguenau

Cette Assemblée internationale regroupait une soixantaine participants venus d’Allemagne, d’Italie, de France (académies de Strasbourg), de Suisse, d’Espagne, d’Ecosse et du Liban.

L’Assemblée internationale a débuté  par les bilans pédagogiques faits par Anne-Christine Rauch pour les Juniors et par Jacques Freyburger pour les Grands.

Dans l’ensemble les exercices de cette année étaient mieux réussis avec un faible taux de non-réponses : les élèves ont pu aborder chaque exercice, même si la résolution n’est pas toujours complète ou comporte des erreurs ; les exercices demandant une estimation ont été moins réussis chez les juniors comme chez les grands.

Annamaria Gilberti a ensuite présenté l’analyse statistique de la réussite des élèves de nombreux secteurs, faite par l’équipe italienne en liaison avec l’équipe de conception.

Pour chaque exercice est fourni le taux de non-réponses, de zéros, de note maximum et de notes intermédiaires : cette dernière catégorie demanderait à être affinée : elle englobe un nombre important de copies et un large éventail de notes dépendant du barème de correction adopté.

La deuxième journée de l’assemblée fut consacrée aux conférences de :

  • Claudine Schwartz : la preuve par les faits

  • Pierre Huber secondé par Michel Barthelet : bulles de savon et surfaces minimales

 

2013 Marseille

Cette Assemblée internationale regroupait une soixantaine de participants venus d’Allemagne, d’Italie, de France (académies de Strasbourg et d’Aix-Marseille), de Suisse, de Roumanie et du Liban.

La première journée de l’assemblée fut consacrée à une conférence en quatre exposés sur les pratiques pédagogiques :

• A l’école : applications de recherches en didactique.
• Au collège par Jean-Baptiste Civet « Résoudre des problèmes mathématiques à l’aide des TICE au collège »
• Au lycée professionnel par François Moussavou « Mathématiques en baccalauréat professionnel »
• Au Lycée général et technologique par Hervé Roux « prévision de déplacement de plaques tectoniques »
.

Pendant la deuxième journée l’assemblée a débuté par une réflexion pédagogique sur les sujets.
Cette année une analyse statistique de la réussite des élèves de tous les secteurs a été faite par l’équipe italienne en liaison avec l’équipe de conception.
Elle a montré qu’il n’y avait pas de différence significative entre les différents pays : un certain nombre d’exercices ,toujours les mêmes, n’ont pas été réussis ; on constate aussi un nombre important de non-réponses ; des propositions ont été données pour l’éviter : indiquer de façon visible sur les sujets que toute trace de recherche sera examinée même si la solution n’a pas été trouvée, inciter les élèves à l’épreuve de découverte à ne pas rendre une feuille blanche et faire un rappel de cette remarque sur la feuille-réponse pour l’épreuve officielle.

 

 

2012 Jura Suisse

Cette Assemblée internationale regroupait 85 participants venus d’Allemagne, d’Italie, de France (académies de Strasbourg et d’Aix-Marseille), de Suisse romande et d’Espagne.
En cette année 2012 on célébrait les 20 ans de la compétition en Suisse romande.
Nous tenons à remercier tous les collègues suisses qui ont fait un travail formidable pour préparer cette assemblée très réussie.

La première partie de l’assemblée fut consacrée à des conférences à dominante historique, mathématique et didactique :

  • « Détermination de la forme de la Voie Lactée » par M. François Hurter .

  • « Comment initier des élèves de 14 – 15 ans au monde des pavages » par M Denis Odiet.

  • « Le modulor » par M Charles Félix.

Ces exposés très intéressants ont été appréciés par tous les participants.

La deuxième partie comportait 2 moments: d’abord une réflexion pédagogique commune sur les sujets proposés cette année, ensuite le déroulement de l’assemblée elle-même.

 

 

2011 à Turin (Italie)

Cette Assemblée internationale regroupait plus de 110 participants venus d’Allemagne, d’Italie, de France (académies de Strasbourg et d’Aix-Marseille), de Suisse romande, de Lettonie, de Bulgarie, de Roumanie de Hongrie et du Liban.

En cette année 2011 on célébrait les 20 ans de la compétition en Italie et aussi les 150 ans de l’Unité italienne.

Nous tenons à remercier tous les collègues italiens et tout particulièrement AnnaMaria Gilberti qui ont fait un travail formidable pour préparer cette assemblée qui nous a laissé un merveilleux  souvenir .

L’assemblée a été ouverte officiellement par le M de Sanctis, Directeur de la scolarité de la région de Piémont-Sardaigne, Mme le Vice – Recteur de la région de Lombardie et Mme Marina Bertiglia du Comité des 150 ans de l’Unité italienne.

 

La première partie de l’assemblée fut consacrée à des conférences à dominante historique, mathématique et didactique :

  • La statistique à l’époque de l’Unité italienne par Mme Franca Rossetti.

  • Les mathématiques du jeu et Jeu des mathématiques par M. Ferdinando Arzarello.

  • Mathématiques en couleurs par Mme Antonella Trevisol.

  • La magie de l’algèbre par Mme Iliana Konakchieva.  (vidéo (mpg))

  • Le projet multilatéral Comenius « Nemo » par M Sergio Cecchini, Mme AnnaMaria Gilberti, M Paco Navarro et Mme Anna Riva.
        figures dans l'espace (pdf)

Ces exposés très riches ont été particulièrement  appréciés des participants.

 

La deuxième partie comportait 2 moments : d’abord une réflexion pédagogique commune sur les sujets proposés cette année notamment sur la difficulté des sujets, l’importance donnée aux explications ou justifications.

 

 

 

2010 à Mayence (Allemagne)

 

Cette Assemblée Internationale regroupait plus de 80 participants venus d’Allemagne, d’Italie, de France (académies de Strasbourg et d’Aix-Marseille), de Suisse romande, d’Ecosse, de Lettonie, d’Espagne, de Roumanie et du Liban.

L’équipe allemande d’organisation de cette Assemblée internationale 2009 qui célébrait les 20 ans de la compétition en Allemagne, a fourni un travail remarquable, à la satisfaction de tous les participants.

Nous tenons à remercier tous les collègues allemands et Gabriele Lapport qui ont fait un travail formidable pour préparer cette assemblée et nous faire apprécier cette belle ville de Mayence et sa région.

En effet, la compétition en Allemagne a commencée dans le Palatinat il y a 20 ans, sous l’impulsion du Dr Rolf Kilian : le développement de la compétition a été remarquable , à tel point que l’Allemagne est maintenant en tête de la participation devant tous les autres pays avec près de 70 000  élèves et  2816 classes.

L’ouverture officielle de l’assemblée a été faite par Mme Mateas au nom de Madame la Ministre de l’Education du Land de Rhénanie-Palatinat Madame Ahnen.

Elle souligne l’originalité de la compétition qui demande de la part des élèves beaucoup plus qu’une simple compétence dans le domaine des mathématiques.

Elle fut suivie d’une conférence faite par Mr Helmut Hürter qui enseigne à l’Académie pour le professorat au lycée classique Kaiserslautern, à l’Université technique de Kaiserslautern et au lycée classique Hohenstaufen à Kaiserslautern sur le thème « l’apprentissage par la découverte lors des activités de justification et de  démonstration au niveau du cycle inférieur » avec présentation d’une application et d’un problème conduisant au théorème de Thalès « allemand » 

Son exposé est disponible sur le site www.mathematix.de , mot de passe « mog2010 » ;

il a rencontré un vif succès auprès des participants.

 

2009 à Strasbourg (France)

 

Cette Assemblée Internationale regroupait 125 participants venus d’Allemagne, d’Italie, de France (académies de Strasbourg et d’Aix-Marseille), de Suisse romande et alémanique, de Pologne, d’Espagne, de Roumanie et du Liban.

L’équipe d’organisation de cette Assemblée internationale 2009 qui célébrait les 20 ans de la compétition, a fourni un travail remarquable, à la satisfaction de tous les participants.

La matinée du samedi 30 mai s’est déroulée au « Vaisseau », centre de découverte des sciences et techniques.

L’ouverture officielle de l’assemblée a été faite par Mr Marcel BAUER, vice-président du conseil général du Bas-Rhin, Mr Léon WEBER du CME, Mr Rémy JOST, IGEN et fondateur de la compétition et Mr Eric SIGWARD, IA-IPR de mathématiques et président de l’association MSF.

Yamina ACEM, membre de l’équipe de MSF–junior a ensuite fait une rétrospective de l’exposition « Enquête de maths » :

Le Vaisseau est partenaire de la compétition Mathématiques sans frontières junior depuis 2005 en invitant les classes gagnantes et en accueillant la remise des prix. De ce partenariat et de lentente entre les différentes personnes est née lidée dassocier les compétences de chacun pour monter une exposition autour des jeux mathématiques. Une équipe de 10 professeurs faisant partie de léquipe de conception  a travaillé sur deux axes :

-          Quelles épreuves de Mathématiques sans frontières adapter ? Plus généralement, quels jeux choisir ?

-          Quels outils pédagogiques fournir à l’enseignant qui amènerait sa classe ?

Les critères de  choix des épreuves ont été définis avec le Vaisseau : les uns connaissaient  le comportement des visiteurs, les autres leurs capacités à résoudre les épreuves. Les exercices retenus répondaient aux contraintes suivantes :

-          Etre de difficulté modérée pour permettre une résolution en une dizaine de minutes environ;

-          Utiliser la manipulation pour la résolution;

-          Avoir un énoncé permettant d’entrer rapidement dans l’exercice;

-          Permettre d’avoir une variante pour chacun des 3 niveaux (3-5 ans, 6-9 ans et 10- 12 ans).

9  jeux ont ainsi été conçus puis réalisés. Ceux provenant directement des épreuves de Mathématiques sans frontières étaient : le labyrinthe, jolies formes, la course à 21, les pavages et le cube de cubes.

 

2008 à Milan (Italie)

 

Cette Assemblée Internationale regroupait une centaine de participants d’Allemagne, d’Italie, de France (Académies de Strasbourg et d’Aix-Marseille), de Suisse romande et alémanique, de Pologne, d’Espagne, de Hongrie, de Roumanie.

L’équipe italienne sous l’impulsion d’AnnaMaria Gilberti a assuré l’organisation de cette Assemblée internationale 2008 qui s’est déroulée de façon excellente, à la satisfaction de tous les participants.

La première partie ( samedi 10 mai ) a été consacrée à quatre exposés : le premier sur l’histoire de la démonstration par Mme Paola Gario, du département de Mathématiques de l’Université d’Etat de Milan, le deuxième sur « jeux d’eau et mathématiques » par M. Claudio Citrini, de l’Ecole polytechnique de Milan, le troisième par M.Filippo Spagnolo, de l’Université de Palerme sur « le raisonnement logique et mathématique dans la culture chinoise », le dernier par Mme Paola Pontani, de l’Université Sacré Cœur de Milan et M. Sergio Airoldi, de l’Ecole supérieure pour les Médiateurs Linguistiques sur les problèmes de traduction de textes mathématiques. Ces quatre exposés ont passionné les auditeurs par leur niveau et la réflexion profonde qu’ils ont apporté sur nos pratiques des mathématiques. La matinée s’est terminée par la projection d’un clip vidéo réalisé par un groupe d’élèves du lycée « Lena Perpendi » de Sondrio (Italie) sur leur vécu de la compétition « Mathématiques sans frontières » et l’importance du travail en équipe, clip très vivant et sympathique.

La deuxième partie (dimanche 11 mai) fut ouverte par M. Rémy Jost, Inspecteur Général de l’Education Nationale et fondateur de la compétition en 1989 en Alsace. Il s’est félicité de l’expansion de la compétition et en particulier de celle des juniors.

Il souligne que la compétition offre une grande liberté pédagogique et qu’elle sait s’adapter aux différences entre les pays ; elle apporte aux élèves le plaisir de la recherche : derrière chaque exercice c’est l’intelligence et le raisonnement qui sont sollicités. Elle s’inscrit aussi dans le projet d’établir des standards européens pour l’enseignement des mathématiques et en particulier sur les exigences de raisonnement. Il conclut en remerciant chaleureusement toutes les équipes pour leur beau travail.

Cette seconde partie débute par 3 ateliers dans lesquels ont été abordés les points suivants :

- l’adaptation des sujets aux programmes des différents pays ; l’exemple de la géométrie qui n’est pas développée de la même façon partout ; sur ce point, l’équipe italienne se propose de mettre sur CD Rom les programmes et exigences de fin d’école primaire, de fin de collège et de fin de lycée dans différents pays

- la discussion sur la typologie des exercices, en particulier la question des constructions de courbe point par point et l’introduction d’exercices d’estimation peu familiers aux élèves ; d’une façon générale les exercices de logique sont toujours très appréciés

- l’utilisation de l’outil informatique qui est très différemment développé selon les pays

- les différences des taux de réussite : les plus jeunes élèves sont souvent plus performants que leurs aînés dans de nombreux pays

- la place de la compétition Junior qui s’insère complètement dans les programmes et dans le socle des compétences.

2007 à Suceava, Roumanie

2006 à Mulhouse, France

2005 à Bad Herrenalb, Allemagne

2004 à Budapest, Hongrie

2003 à Châtenois, France

2002 à Sestri Levante, Italie

2001 à Derborence, Suisse

2000 à Aix-Marseille

 

 
 

Accueil

Présentation

Calendrier 16-17

Inscription / Saisie des résultats

Épreuves

Adresses

Palmarès 2016

Classification des exercices

Haut